Suite à mon intervention écrite lors des dernières assises du transport en Picardie, Guillaume Pepy (Patron de la SNCF) a demandé à Séverine Lepere (directrice de la ligne B et de la ligne K photo ci-jointe) de venir à notre rencontre pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les usagers de la ligne Crépy-e-Valois Paris.Severine-Lepere.jpg

Vendredi 30 septembre en mairie de Crépy en Valois, j'avais invité les associations d'usagers ATF présente et ADU (M Toussaint excusé retenu par son travail) et des élus locaux prenant régulièrement la ligne. M Dalongeville conseiller régional a décliné l'invitation préferrant se réserver pour un comité de ligne qui aurait lieu le 19 octobre.

La SNCF picarde est aussi présente, M Bouteleux (directeur du TER Picardie) la représentait.

 

A ce titre, nous avons rappelé notre inquiétude sur la grille horaire concernant tout particulièrement 2 trains,

Il s'agit du train N°849908 au départ de Laon à 6h40, passant à Crépy à 7h54 au lieu de 7h41 aujourd'hui!

Et du train N°849955 au départ de Paris à 16h31 dont le départ serait à 16h16.

Présent au comité d'etoile de Laon en Juin, j'avais immédiatement averti la région et la SNCF, des problèmes induits pour les usagers de ces nouveaux horaires. Mes craintes ont été reprises par les associations et par la région. Et aujourd'hui, nous attendons la bonne nouvelle des retours aux horaires initiaux. Tout n'est pas encore validé du côté RFF, mais c'est sans doute possible que cette annonce soit faite le 19 octobre en comité de ligne. Raison pour laquelle sans doute le conseiller régional M Dalongeville se réserve.

 

Mais le sujet était la ligne K,. Cette ligne est la plus petite de l'Ile de France, Environ 9000 passagers par jour (1% du traffic de la ligne B), amis aussi la plus calamiteuse... tout est désastreux, confort (chauffage, WC..), ponctualité (annulations, arrêts non respectés, retards quotidiens...).

La tension entre cheminots controlleurs et usagers a été évoqué. J'ai rappelé que depuis de nombreux mois je signale que le service déplorable aurait pour conséquence première d'augmenter la souffrance des usagers et leur agressivité vis à vis des contacts SNCF.

La fraude, le fait de ne plus payer, en est aussi une mauvaise conséquence. La solution qu'avec l'ATF je préconnise depuis des années est l'indemnisation automatique des  usagers en cas de dégradation du service. Même si, comme l'a indiqué les représentants de la SNCF cela est techniquement aujourd'hui difficile voire impossible. Il faut travailler pour le rendre possible.

Madame Lepere a enregistré les problèmes, et évoqué les psites d'amélioration  en insistant sur la nécessité de retrouver des modes de vis normale entre usagers et cheminots controlleurs.... Ceci à mon avis passe par un retour à une meilleure qualité de service, ce qui sera long et pas immédiat.

 

Nous nous sommes quitté sur ces constats attendant une future rencontre avec sans doute Guillaume Pepy le directeur général de la SNCF.

Tag(s) : #SNCF

Partager cet article

Repost0